Hit-Parade

Amour, érotisme, sexe, espoir, révolte, tristesse, humour, rire, délire, être, bien être, mal être, surtout mal être, la Poésie est le reflet de la Vie.
  (Pascal G.)

Entrez dans le monde de
LA CHOSE

 

 

 

Mon lien artistique

Peur

Tu es là presque endormie,
Si proche et tellement loin,
Je vois des lueurs de vie
Qui s'éteignent plus ou moins.

Je revis notre bonheur :
Ce soir, j'ai vraiment très peur ! 
Bien sûr, je garde l'espoir ...
J'ai vraiment trop peur ce soir  !

J'ai hâte d'être à demain,
Pouvoir te tenir la main,
Pouvoir te dire :"Je t'aime !" ...
J'espère et j'ai peur quand même.

Poème

Pour toi ma reine
Mes mains d'Amour
Pleines
Et ce poème
Court
Je t'aime

Corps aimantés

Quand les corps aimantés
Tendus vers le plaisir
Pour cette éternité
Où brûlent les désirs

Quand les yeux assoiffés
Ensemble se mélangent
Pour que le même effet
Provoque leur échange

Quand les mains sur les seins
Et les reins en caresse
Activent le parfum
De l'Amour en ivresse

Quand enfin est atteint
Le moment du voyage
Où l'étreinte est en train
D'oublier les rivages

Le Monde peut mourir !

Ma gauchiste

Ton visage est d'enfant, mais ton corps est de femme.
Dans ton regard scintille une sauvage flamme.
Tes cheveux ondulants, ton blue-jean délavé :
Existes-tu vraiment, suis-je en train de rêver ?

A toutes les manifs, tu t'en vas contester
De toute ta vigueur et ta fragilité,
Et reviens en sueur ô combien satisfaite
D'avoir participé à ces moments de fête.

Tu parles de ces mecs qui prennent tout le fric
Et qui ont avec eux le pouvoir et les flics :
"Ce sont, me clames-tu, de dangereux fascistes !".

Puis, dans mes bras ouverts, doucement tu te ranges,
Oubliant tes slogans, devenant mon bel ange :
Seras-tu ma bourgeoise ô ma tendre gauchiste ?

Étoile 

Étoile qui m'as conduit
Sur les chemins de l'amour
Qui sus éclairer mes nuits
De tes rayons de velours
 
Qui m'emmenas par le cœur
Goûter au septième ciel
Où j'eus la tendre saveur
D'un incomparable miel
 
Qui me délivras de tout
Ce qui encombrait mes pores
Qui hantes mon esprit fou
 
Habites mon âme encore
Et me souris de partout,
Douce Étoile, je t'adore.

 

 
© Pascal GOUZIEN. Tous droits réservés.